Comment savourer un bon cigare selon Terry?

Extase et méditation

On compare souvent la dégustation d’un cigare à celle du vin. Il y a dans de tels moments la recherche d’une extase. Savourer un bon cigare, c’est peut-être une forme de méditation qu’exprime la poésie des volutes de la fumée bleue qu’on souffle calmement hors de sa bouche.

Mise en garde

Terry fait une distinction fondamentale entre « fumer » et « savourer » un cigare. « Pour savourer un cigare, il faut conserver la fumée dans sa bouche quelques secondes et gouter les saveurs et les arômes qui s’en dégagent. Il ne faut jamais en inspirer la fumée! On ne fume pas un cigare. On le savoure! Si j’aime gouter les saveurs et humer les arômes, je déteste inhaler la fumée! »

Les principales étapes pour déguster un bon cigare

Pour apprécier un bon cigare à sa juste valeur et en tirer tout le plaisir possible, il faut :

  1. Couper d’un coup sec la cape qui recouvre la tête du cigare avec une guillotine, un couteau ou une lame bien aiguisée.
  2. Allumer le cigare avec un bon briquet ou une allumette de bois. Pour ne pas en altérer le gout, n’utilisez jamais d’allumettes courtes ni de briquet au gaz.
  3. Chauffer le tabac du pied (bout) du cigare avant de l’enflammer.
  4. Allumer le cigare sans inspirer la fumée.
  5. Souffler doucement le pied du cigare pour bien l’embraser.
  6. Tirer la fumée dans votre bouche et la garder quelques secondes pour en découvrir toute la subtilité et toutes les saveurs.
  7. Ne jamais inspirer la fumée d’un cigare dans vos poumons.

Rêver d’un monde meilleur

Terry allume un Montecristo, tire la fumée dans sa bouche, la savoure quelques secondes et l’expire. Dans le nuage qui s’élève doucement au-dessus de lui, il y a ses rêves d’un monde meilleur pour les enfants défavorisés auxquels les organismes que soutient la Fondation Pomerantz viennent en aide.

YouTube player