L’évolution des droits des femmes au Québec

Pour Terry Pomerantz et la Fondation Pomerantz « Il est primordial que les droits des femmes au Québec ainsi que les droits des femmes au Canada soient respectés pour que les droits des enfants le soient aussi.

Il faut à tout prix que les droits des femmes leur permettent d’échapper à la pauvreté et à l’exclusion pour que tous les enfants du Québec et du Canada y échappent aussi.

Sans le respect du droit des femmes, les actions de la Fondation Pomerantz seraient sans fondement et notre société serait sans avenir! »

L’importance des droits des femmes dans la société québécoise actuelle

Terry Pomerantz ajoute « Les droits des femmes au Québec sont au cœur des droits humains fondamentaux. Les droits des femmes au Québec sont essentiels à l’égalité de tous, sans discrimination d’orientation sexuelle ni de culture. La consolidation des droits des femmes au Québec est un facteur essentiel de la prospérité économique, de la lutte contre la pauvreté et de notre cohésion sociale ».

Les dates qui ont marqué l’histoire du droit des femmes au Québec et au Canada

Une jeune femme blonde se tient debout les bras croisés lors d'une manifestation sur le droit des femmes

Il suffit de lire « Elles ont fait l’Amérique » de l’anthropologue et philosophe Serge Bouchard pour comprendre le rôle essentiel des femmes québécoises dans la construction de notre société.

De tout temps, les femmes d’ici se sont battues pour la reconnaissance de leurs droits. Cependant, ce n’est qu’à partir de 1918 que l’histoire « officielle » note quelques repères marquants.

  • 1918 – Les femmes obtiennent le droit de vote aux élections fédérales.
  • 1940 – La province de Québec accorde enfin aux femmes le droit de vote aux élections provinciales.
  • 1964 – Abolition de l’obligation d’obéissance des femmes à leur mari.
  • 1969 – Décriminalisation de la contraception.
  • 1979 – Au Québec, instauration du congé maternité de 18 semaines sans risque de perdre son emploi.
  • 1983 – Une agression sexuelle commise par le conjoint est reconnue comme un crime.
  • 1988 —Décriminalisation de l’avortement.
  • 1996 – Adoption de la Loi sur l’équité salariale.
  • 2021– Modification de la loi sur le divorce pour inclure la notion de violence familiale.

Les associations québécoises engagées pour le droit des femmes

Un groupe de femmes lors d'une manifestation criant et réclamant justice sur le droit des femmes

Parmi les principales associations pour le droit des femmes au Québec, mentionnons :

  • Le Conseil du statut de la femme qui conseille le gouvernement sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Le Conseil participe activement à la Journée internationale des droits des femmes, publie le magazine Gazette des femmes et réalise des enquêtes comme « Les Femmes et la pandémie ».
  • La Fédération des femmes du Québec est un carrefour de solidarité féministe qui veut créer une société sans oppression, représentatif du pluralisme de la société québécoise et de la diversité du mouvement des femmes, particulièrement des femmes marginalisées ou vivant des oppressions.
  • Le Y des femmes de Montréal (YWCA)dont le but est de bâtir un meilleur avenir pour toutes les femmes, les filles et leurs familles.
Une jeune manifestante manifeste en criant fort à travers un mégaphone sur le droit des femmes

Terry Pomerantz conclut : « Il faut continuer de marcher vers l’égalité de toutes et de tous. Il faut être vigilant parce que chaque fois que les droits des femmes sont rognés d’une façon ou d’une autre, ce sont les droits des enfants qui le sont! »