Père toxique : comment s’en défaire ?

Qu’il s’agisse du père ou de la mère, un parent aimant peut propulser ses enfants dans la vie. En revanche, s’il est toxique, le parent peut freiner sévèrement le développement de ses enfants.

Terry Pomerantz présente quelques informations de base qui aideront à identifier si un père est toxique.

Terry espère que ces informations aideront les familles concernées à identifier les signes de toxicité parentale et à faire appel aux ressources qui leur permettront d’offrir le meilleur d’eux-mêmes à leurs enfants.

Quels sont les signes distinctifs du père toxique?

Un père toxique ou un parent toxique présente une ou plusieurs des 4 caractéristiques suivantes :

  • Le père toxique critique son enfant. Il ne le félicite pas, mais trouve plutôt une façon de le critiquer, de le dévaluer. Par exemple il lui dira « C’est bien, mais tu aurais pu faire mieux. » Le parent toxique n’hésitera pas à se moquer de son enfant devant d’autres personnes, « sans mauvaises intentions », bien entendu…
  • Le père toxique culpabilise son enfant avec des remarques qui font porter à l’enfant des responsabilités qu’il ne peut pas porter. Le papa toxique (ou la maman toxique) dira à son enfant des phrases comme « je te l’avais bien dit de ne pas faire ça… », « je t’ai chicané parce que tu l’as mérité… » ou « je travaille très fort pour payer tes études dans une bonne école… » Résultat ? L’enfant culpabilise, malheureux de tant déplaire à son parent. Il a l’impression qu’il ne sera jamais à la hauteur des attentes de son parent toxique.
  • Le père toxique impose ses goûts à son enfant. Il écoute rarement ce que désire son enfant. Si ce dernier a le malheur de manifester une intention qui va à l’encontre des goûts de son parent, celui-ci critique l’intention de l’enfant. Le père toxique n’a pas confiance aux choix de son enfant.
  • Le père toxique étouffe les émotions de son enfant. Un enfant n’exprime pas toujours clairement ses émotions. Par exemple, s’il tombe en jouant et qu’il s’égratigne un genou, il éprouve peut-être un mélange de douleur, de peur et d’insécurité. Il a besoin d’être réconforté doucement par un de ses parents. S’il se réfugie auprès de son père et que celui-ci est toxique, l’enfant se verra « réconforter » de la façon suivante : « ce n’est rien qu’un petit bobo. Allez, retourne jouer avec les amis ». « Imaginez ce que sera la réponse de son père lorsque cet enfant essayera de lui confier qu’il est victime d’intimidation! » ajoute Terry Pomerantz.
Père et fils se disputant

Les principales conséquences pour les enfants

L’enfant se sent abandonné, incompris, incertain de lui. Il a trop de responsabilités sur ses petites épaules. Il se dévalue à ses propres yeux. Son amour propre se dissout comme neige au soleil et il perd confiance en lui. Alors, soit il déprime, soit il se révolte. D’une façon ou d’une autre, il s’isole, se marginalise.

Comment échapper à l’influence d’un père toxique?

  • En pardonnant. La personne doit cesser de croire qu’elle est responsable des comportements de son père toxique. Les enfants victimes d’un père toxique ont tendance à se culpabiliser de ne pas avoir répondu à ses attentes. Pour s’alléger du poids d’un père toxique, la personne doit se pardonner d’avoir forgé une telle culpabilité et pardonner à son père d’avoir eu ses comportements. Ainsi, la personne tire un trait sur le passé.
  • En s’affirmant. La personne doit affirmer sa personnalité, ses choix et ses goûts face à son père. Elle n’est plus sans défense. Son père peut la modeler à son goût et elle n’a pas à justifier ses choix.
  • En prenant ses distances. En s’éloignant de son parent toxique, la personne prend du recul, vit son indépendance et consolide sa liberté.
Focus sélectif de la victime de l'intimidation montrant un signe d'arrêt isolé sur un fond blanc

Les ressources d’aide

  • Appelez ou clavardez en ligne avec le service LigneParent (1-800-361-5085). Les intervenant.es de LigneParent vous aideront à mieux comprendre les ressources les plus appropriées aux problèmes que vous vivez ou que vit votre enfant. Ce service est gratuit, confidentiel et accessible 24/7.
  • 811 Info-Santé/Info-Social. Ce service gratuit de consultation téléphonique permet de contacter un.e infimier.e ou un.e professionnel.le en intervention psychosociale.
  • L’école. Certaines écoles disposent de professionnels (travailleurs sociaux, psychologues, psychoéducateurs et autres).
  • La DPJ (514-896-3100). La mission de la Direction de la Protection de la Jeunesse (DPJ) est d’assurer la sécurité et le bon développement de l’enfant.

Terry Pomerantz est le leader de la Fondation Pomerantz. Au cours des années, cette fondation familiale a remis au-delà de 5 millions de dollars à plus de 30 organismes qui viennent en aide aux enfants dans le besoin et aux enfants différents ainsi qu’à leur famille.