Mère toxique : comment s’en défaire ?

Lorsque Terry Pomerantz a succédé à son père Saül à la tête de la fondation familiale, il s’est investi personnellement dans l’aide aux enfants dans le besoin. Peu importe que ces enfants soient des victimes de la maladie, de la pauvreté, de l’intimidation ou de parents toxiques, Terry et tous ses collaborateurs de la Fondation Pomerantz a à cœur de les aider.

« Nous, on a été chanceux. Avec nos partenaires, nous nous impliquons. Autrement, on ne comprendrait plus la réalité des souffrances qu’engendre la misère des enfants. » Terry enchaîne; « Les problèmes sociaux qui engendrent la misère des enfants sont tellement complexes! Les besoins de guérison, tellement grands. Par exemple, que savons-nous des parents toxiques? »

Commençons par les mères toxiques? Nous consacrerons bientôt une autre chronique aux pères toxiques.

Qu’est-ce qu’une mère toxique?

Une mère toxique ne sait pas tenir compte de l’individualité et de la personnalité de son enfant. Tournée vers ses propres besoins, elle utilise son enfant à son profit. Petit à petit, elle détruit la personnalité de son enfant.

Mère toxique : les signes

Parmi les signes qui révèlent qu’une mère est toxique, mentionnons

  • Une possessivité excessive qui peut entrainer une fusion de l’enfant avec sa mère.
  • L’intrusion dans la vie de l’enfant. Après avoir étouffé de câlins son enfant lorsqu’il était petit, la mère toxique veut tout savoir de sa vie lorsqu’il est plus grand. Elle ne lui accorde aucun espace pour développer son individualité.
  • Avec le temps, cette intrusion se transforme en contrôle extrême. L’enfant n’est libre de rien. La mère toxique ne respecte ni les opinions ni les idées de son enfant. Elle trouve toujours plus crédible la parole des autres (profs, amis, parents).
  • La mère toxique confond les générations. Son enfant devient son confident. Elle lui raconte tout, même les difficultés de relations avec ses collègues de travail, ses amis et son conjoint.
  • La mère toxique usera de violence psychologique et verbale pour « soumettre » son enfant. Elle lui signifiera ainsi qu’il est un « accident », qu’il l’empêche de vivre sa vie et qu’elle ne l’aime pas.

Devenu adulte, l’enfant ayant grandi dans un tel climat de toxicité parental est mal dans sa peau, manque d’estime de soi et de confiance en soi et ses relations avec les autres sont souvent difficiles, sinon conflictuelles.

Les types de mères toxiques

Voici quelques types de mères de toxiques.

  • La mère dominatrice qui abuse de son autorité parentale. Elle ne supporte pas l’idée que son enfant devienne autonome.
  • La mère violente qui exerce de la violence psychologique qui dégénère parfois en violence physique. Humiliations, commentaires dégradants, punitions et coups sont au menu.
  • La mère intrusive. Étouffante, elle tente de s’immiscer dans les moindres recoins de la vie personnelle de son enfant, jusqu’à tenter de contrôler les relations amoureuses de son enfant.
  • La mère défaillante. C’est la mère incapable de s’occuper correctement de son enfant. C’est la mère « absente », trop occupée à penser à elle ou prise par ses dépendances. Comme un adulte, l’enfant endosse alors le rôle du parent pour lui-même et pour sa mère.
Enfant triste sur le bord de la fenêtre avec sa peluche

Conseils pour se libérer d’une mère toxique

C’est par le travail sur elle-même qu’une personne peut se libérer de l’emprise d’un parent toxique. Ce travail sur soi-même sera d’autant plus efficace si la personne est accompagnée par un.e spécialiste.

  • La personne devra avant tout cesser de se culpabiliser. Vous apprendrez à libérer votre parole et à exprimer vos émotions sans entrer en conflit avec l’autre.
  • Le sport peut aussi voir un effet libérateur. La marche, le vélo et les activités de plein air restaurent les capacités d’émerveillement alors les arts martiaux permettent de porter et d’esquiver les coups.
  • La pratique régulière de la médiation permet de se centrer sur soi-même
  • Confronter la mère toxique. C’est le moment le plus délicat et le plus libérateur. Lors de cette rencontre, sa victime risque de déballer un paquet de reproches à sa mère toxique. Que ce soit fait avec ou sans doigté, la réaction de la mère risque d’être plutôt négative. Une mère toxique ignore qu’elle est toxique, à moins d’effectuer un travail en profondeur sur elle-même. Mais cette rencontre permettra à la victime d’exprimer à sa mère à quel point son comportement a eu des conséquences graves.

La mère de Terry Pomerantz « ne cessait de nous rappeler à quel point la vie a été généreuse pour nous. » Madame Pomerantz a toujours incité son mari Saül et son fils Terry à redonner au suivant. Sans l’amour et le soutien sans faille de sa mère et de son père, jamais Terry Pomerantz ne serait devenu ce qu’il est.

Note : Dans un prochain article, nous aborderons le sujet des pères toxiques.